Présentation du laboratoire

Ce laboratoire a pour caractéristiques majeures qui le distinguent de ce qui existe déjà:

- son interdisciplinarité: rencontre de chercheurs de différentes disciplines (psychologie, sociologie, sciences du langage, didactique, sciences de l’Education, neurosciences) et de langues d’enseignement et de recherche différentes (français, arabe, anglais) tous intéressés et concernés par les questions de pédagogie et de mise en oeuvre des contenus d’apprentissage

- son ancrage dans le terrain puisque se proposant de mener une réflexion sur la formation, les apprentissages et les difficultés allant de la genèse des phénomènes c’est-à-dire les premiers paliers de l’école, leur développement au niveau moyen et secondaire jusqu’à l’université où l’expression des compétences ou de leurs avatars interpellent notre réflexion et notre intervention

Le laboratoire est constitué d’équipes ayant une longue histoire de collaborations multiples, dans le cadre des CNEPRU, d’enseignement et de formation, depuis les années 90.

Aujourd’hui le souhait de tous est de capitaliser les acquis et d’orienter la démarche vers un but commun, à savoir mener ensemble une étude sérieuse, transversale, mais aussi longitudinale et interdisciplinaire, sur ce qu’on va appeler « La pédagogie de la réussite » et une forme de ce que P. Meirieu appelle « L’éducabilité cognitive ». Psychologues, sociologues, didacticiens et linguistes s’associent donc pour une mise en cohérence des moyens scientifiques à une cause nationale, mais aussi certainement internationale.

Si le constat problématique, des démarches pédagogiques et didactiques, ainsi que les comportements d’échec et de désinvestissement scolaire nous ont longtemps préoccupé, il nous semble impératif à l’heure actuelle de mener aussi, un véritable combat contre un « étiquetage scolaire » et ses représentations sociales, pour aller vers l’expérimentation de méthodologies innovantes et performantes qui ont fait leurs preuves par ailleurs et qui propulsent l’élève plutôt vers le développement de sa personne.

Comment ne pas espérer faciliter la tâche à des enseignants aux prises avec une gestion de classes difficiles, face à des difficultés d’apprentissage d’élèves ayant pourtant un potentiel humain indéniable, alors même que théoriquement la littérature foisonne de modèles et de démarche performantes ? Adaptation culturelle ? Pourquoi pas.

Les aspirations de ce laboratoire est justement d’aller au plus près et au plus « vrai » de la réalité de l’école (à travers ses différents paliers), mais aussi de la famille algérienne, pour saisir dans sa globalité et ses multiples facettes, la situation d’enseignement/apprentissage  de ce qui caractérise les fondamentaux, à savoir « Lire Ecrire et Communiquer ».

Objectifs de recherche scientifique et de développement technologique :

Les objectifs de recherche de notre laboratoire sont multiples, mais essentiellement, c’est de créer une synergie entre tous les efforts déployés par des groupes d’individus et de les canaliser en une démarche commune et cohérente pour la résolution de problèmes.

 Les équipes de ce laboratoire ambitionnent de faire aboutir les résultats de leurs recherches vers une série d’outils d’aide à la construction des connaissances et à des démarches simples et efficaces à proposer aux enseignants dont la faisabilité soit réaliste et réalisable.

Scientifiquement, il s’agit d’abord de créer un espace de concertation et d’intervention des chercheurs en collaboration avec les partenaires du terrain de l’école et l’université, pour des investigations méthodologiques.

 S’agissant de comprendre les problèmes d’apprentissage et de proposer des remédiations, nos équipes se pencheront aussi bien sur la genèse des phénomènes et la question de dépistage précoce, que sur le développement des processus, notamment cognitifs, ainsi que des modes d’intervention et de guidance.

L’enseignement et l’apprentissage sont notre leitmotiv :

-       Elucider les problèmes pédagogiques et didactiques, d’enseignement/apprentissage de langues étrangères, en l’occurrence, l’anglais et le français, voir l’intégration de la dimension culturelle dans la pratique enseignante.

-        Proposer des démarches fonctionnelles et adaptées à la spécificité des classes de l’école algérienne, pour la réalisation de projets « éveil aux langues ».

-       Expérimenter de nouvelles pédagogies telle la mallette pédagogique/conte pour apprendre à lire en FLE.

-       Développer le travail collaboratif en présentiel, mais aussi à distance (via les NTIC), pour dépasser les obstacles à l’apprentissage de l’écriture et favoriser l’interaction entre des élèves algériens et des natifs de la langue étrangère.

-       Intégrer les outils d’aide à la co construction des connaissances (notamment les technologies nouvelles), dans la production de textes.

-       Se pencher avec plus d’acuité, car nécessaire aujourd’hui, sur ce qui caractérise la pédagogie universitaire, non seulement par rapport aux moyens de communication, dont la langue, mais aussi et surtout par rapport aux méthodes de travail universitaire et de formation initiale et continue des formateurs.

Au final, si les « ambitions » et objectifs de recherches soutenus par le laboratoire semblent multiples, il ne restent pas moins riches et englobant ; car n’était-ce pas là le souhait des institutions éducatives, qu’un jour des chercheurs s’allient pour ce regard global et intégré de la situation scolaire en Algérie ?

 

Thèmes mis en œuvre :

  • Processus de transmission des savoirs et pratiques d’enseignement ; Agir Professoral ; autonomie professionnelle
  • Processus d’appropriation des savoirs ; Obstacles aux apprentissages ; Difficultés d’apprentissage
  • Pratiques et représentations langagières
  • Formation des formateurs
  • Innovation pédagogique

 

Mots-Clés :

Pédagogie Universitaire ; Didactique ; apprentissage ; compétences langagières ; processus cognitifs ; stratégies ; autonomie ; travail universitaire ; difficultés ; remédiations ; techniques d’enseignement ;  innovation ; TIC.

  crsict 2014: crsict.univ-annaba.dz